Guide, routes et conseils pour faire le Chemin de Comspotelle

Planifiez votre voyage avec une agence pour gérer les réservations de l'hébergement et obtenir les meilleures offres lors du Camino

Voulez-vous faire le Camino ?

Organisez votre voyage avec une agence spécialisée. Veuillez laisser vos données et nous vous enverrons des informations sans engagement.


Nous paratagerons vos données avec Pilgrim Travel S.L., qui vont traiter votre demande. Pour exercer vos droits, consultez la politique de confidentialité. Données collectées par Premium Leads S.L.

Avant de partir... Quel chemin dois-je choisir ?

Nous avons parcouru tous les itinéraires du Camino de Santiago pour savoir exactement quelles sont les conditions que vous trouverez. Nous pouvons vous recommander le meilleur chemin pour vous en fonction de vos conditions et exigences afin que tout soit parfait. Vous pouvez également effectuer des trajets courts pour parcourir les 100 kilomètres nécessaires pour obtenir la Compostela.

N'oubliez pas que pour faire le Camino de Santiago, il n'est pas nécessaire de le parcourir de bout en bout. Vous pouvez faire seulement les étapes que vous voulez, comme les finales ou partir d'un point intermédiaire. Gardez simplement à l'esprit que vous recevrez la Compostelle ayant parcouru au moins 100 km du Camino de Santiago.

Choisir le bon Camino de Santiago est important pour vous assurer une bonne expérience. De nombreux facteurs peuvent vous aider à choisir un chemin et il est important que vous les pesiez tous. Voyons quelques points que vous devriez considérer avant de choisir.

Le Camino de Santiago est un itinéraire touristique et culturel. Ainsi, vous devez prendre en compte si vous êtes intéressé par les lieux et les points d’intérêt du chemin. Si vous avez déjà visité plusieurs villes sur la mer Cantabrique, par exemple, vous serez peut-être plus intéressé par une visite du sud. Jetez un coup d'œil aux zones que vous allez traverser et à leur patrimoine et pensez à vos propres intérêts.

Le Chemins à Compostelle ne sont pas les mêmes. Il est clair que chacun passe par des endroits différents, et leurs durées en jours et en kilomètres sont également différentes. Pour donner un exemple, la Vía de la Plata est le plus long chemin à Compostelle qui existe, avec 960 km. Avant de choisir un chemin, vous devez vous assurer de disposer de jours libres pour vous consacrer au Camino. En plus de la durée totale en kilomètres, chaque chemin a son propre nombre d'étapes. Pour continuer avec le même exemple, bien que la Vía de la Plata soit la plus longue, elle est également composée d’étapes plus courtes. Analysez ces données et réfléchissez à la manière dont vous préférez parcourir votre itinéraire jacobéen.

Le point de départ est un facteur important pour décider quel Camino de Santiago choisir. Choisir un point de départ proche de chez vous (ou d'un aéroport) peut vous aider à économiser du temps et de l'argent. Si vous habitez à Séville, il peut être préférable de faire Vía de la Plata. Si vous habitez à Irún, le Camino del Norte. Vous pouvez choisir un chemin en des endroits intermédiaires du chemin aussi. Découvrez la route de chaque chemin et lequel vous convient le mieux à cet égard.

Quels itinéraires y a-t-il pour faire le Chemin de Compostelle ?

LE Camino de Santiago a toujours été un itinéraire qui commencait dans différents endroits de l’Europe. Aujourd'hui, vous pouvez suivre plusieures routes pour vous rendre à Saint-Jacques-de-Compostelle. Toutes ont leurs propres avantages et sont correctement signalées. Vous devez simplement choisir la route qui vous convient le mieux, soit en fonction des points d’intérêt, soit en fonction de la durée et de la difficulté des étapes, soit de le point de départ.


L'origine de cette tradition : l'histoire du Camino de Santiago

NOUS savons que le Camino de Santiago (ou Chemin de Compostelle) est un pèlerinage riche de plusieurs siècles d'histoire. Mais d'où vient-il ? Qui étaient les premiers pèlerins ? Pourquoi ont-ils fait un pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle ?

Quelle est l'origine du Camino de Santiago ?

L'histoire du Camino de Santiago remonte à l'époque romaine, plus précisément autour du IXe siècle. Bien que de nombreuses théories garantissent que la route de Santiago existait déjà à l'époque préchrétienne, ce n'est qu'en 812 que le Camino de Santiago suit le cours du culte de l'Apôtre Santiago.

Selon certaines théories et études, le Chemin de Saint Jacques existait déjà comme voie de communication pour certains peuples préchrétiens, tels que les Celtes. D'après les vestiges archéologiques et les études qui ont été menées, on sait que Saint-Jacques-de-Compostelle était déjà une nécropole préchrétienne: c'est-à-dire qu'à Santiago il y avait des dolmens et d'autres éléments funéraires des temps avant Jésus-Christ. Ces monuments funéraires typiques de la culture celtique révèlent que certains peuples celtes se sont déjà rendus à Saint-Jacques pour des raisons religieuses, étrangères à la religion chrétienne.

Source: inconnue

En l'an 812, la découverte des supposés vestiges de l'Apôtre Saint Jacques a lieu. Alors nombreux considerent que cette année est le début du Chemin de Comspotelle (tel que nous le connaissons aujourd'hui). À la fin de ce siècle, les cultures chrétiennes en Europe font écho à cette découverte historique. C'est ainsi que de nombreux fidèles de l'apôtre commencent à s'intéresser aux restes de Santiago et, poussés par la religion, commencent leur pèlerinage à Santiago depuis différentes endroit de l'Europe chrétienne.

Bien que l'on sache avec assez certitude la date à laquelle ces restes ont été retrouvés, l'histoire et les raisons de la découverte sont encore incertaines. Au moment de la découverte, on pensait déjà que les restes de Saint Jacques étaient situés au nord-ouest de la péninsule. La légende la plus répandue sur la découverte des vestiges de l'apôtre est celle de l'ermite Pelayo et d'Iria Flavia. Selon cette théorie, un ermite nommé Pelayo aurait vu une étoile sur la forêt de Libredon et l'avait communiquée à l'évêque d'Iria Flavia, l'évêque Teodomiro. Tous deux se sont rendus à l'endroit où Pelayo avait vu l'étoile et, à leur arrivée, ont découvert une ancienne chapelle où les restes ont été retrouvés.

Le Camino de Santiago est devenu un moyen de croisement des cultures, renforçant les contacts culturels entre différentes parties de l’Europe.

C'est étonnant qu'en moins de deux siècles, le pèlerinage à Santiago a considérablement augmenté. Déjà au XIe siècle, le nombre de pèlerins à Santiago est très élevé. C'est une augmentation exceptionnelle pour le moment, pour la précarité des voies de communication en Europe à cette époque. En fait, le Camino de Santiago lui-même est devenu un moyen de croisement des cultures, renforçant les contacts culturels entre les différents endroits de l'Europe.

Le carnet du pèlerin
Le passeport du Chemin

ÊTRE RAPPELLÉ

La Compostela
Le ceritificat du Camino



Quelle est l'origine de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle ?

L'une des clés du Chemin de Compostelle est évidemment la Cathédrale de Saint-Jacques, le point final du long pèlerinage à Santiago. Comme toute cathédrale historique, son processus de construction est très long, comprenant plusieurs siècles d'histoire et de changements dans son architecture.

Source : Wikimedia Commons

Dans le cas de la Cathédrale de Santiago, son origine remonte au XIème siècle, à peu près au même moment où se trouvent les restes de l'Apôtre Santiago. Alphonse II était le roi des Asturies à ce temps-là et c'était lui qui a certifié entre 820 et 830 que les restes trouvés appartenaient à Saint Jacques, l'Apôtre Santiago. À cette époque, on considérait que les rois et les reines étaient choisis par le même dieu. Ainsi, le fait qu'Alphonse II ait certifié que ces restes provenaient de Santiago supposait une véracité pratiquement irréfutable.

Alphonse II, également connu sous le nom d'Alphonse le Chaste, est considéré comme le premier pèlerin jacobéen à Saint-Jacques. C'est lui qui a ordonné la construction d'une église à l'endroit où se trouvaient les restes supposés de l'Apôtre Santiago. Ainsi, sous son mandat, le premier germe de la cathédrale de Santiago a été créé. Au fil du temps et peu à peu, l'église de Santiago devint un important centre de pèlerinage chrétien à travers l'Europe.

Outre l'autorité du roi d'Asturies Alphonse II, la découverte des restes avait également la confirmation et la bénédiction de Charlemagne, le grand empereur de la plus grande partie de l'Europe durant cette période. Durant les années de son gouvernement, Charlemagne affronta les Arabes qui menaçaient de franchir leurs frontières. Ainsi, la découverte des vestiges de Santiago a été utilisée comme une campagne chrétienne contre les conflits entre religions qui se sont déroulés en Europe. Grâce à cette action de Charlemagne, le Chemin de Saint Jacques est devenu encore plus populaire et a atteint pratiquement tous les coins de l'Europe chrétienne.

DÉCOUVREZ SANTIAGO
Patrimoine mondial de l'UNESCO

SERVICES PRACTIQUES
à votre arrivée à Saint-Jacques

En quoi consiste le Camino de Santiago ?

DEPUIS le début du Camino de Santiago, beaucoup de choses ont changé. Au fil des siècles, les raisons du pèlerinage à Santiago ont changé, le Camino a subi des changements, mais de nombreux aspects du Chemin restent intacts.

Le Chemin de Compostelle est un itinéraire qui commence depuis différents points d’Europe et se termine toujours à la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Cette route est parcourue par les pèlerins de diverses régions d’Europe. Bien qu'il ait toujours eu un fort sens chrétien, le Camino de Santiago est une voie culturelle, de contact entre différents points de différentes cultures européennes. En fait, l’Unesco l'a classé au patrimoine mondial.

Le Camino de Santiago est un pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle de différentes parties de l'Europe et les motifs pour le faire peuvent être soit religieux que culturels.


Raisons culturelles

Depuis ses origines au XIème siècle, le Chemin de Compostelle est un point de convergence entre différentes cultures. Déjà à cette époque, des fidèles de différentes parties de l'Europe faisaient des pèlerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle. Grâce à ce mouvement multiculturel, il existait un échange des idées, de nouvelles et de culture entre différents pays. Saviez-vous que le Camino a contribué à l’arrivée de styles artistiques d'Europe en Espagne ?

Aujourd'hui, beaucoup de choses ont changé, mais l'esprit de Santiago reste le même. Les pèlerins du monde entier décident de commencer ce voyage depuis d'innombrables pays des quatre coins du monde: États-Unis, France, Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Canada, Japon, Chine, Argentine et ainsi de suite.

Raisons religieuses

Bien que la religion ait moins puissante si nous la comparons à ses origines, purement chrétiennes, nous ne devons pas oublier que le Chemin de Saint Jacques a son origine à la dévotion chrétienne envers l’Apôtre Jacques.

La religion est une raison importante pour faire un pèlerinage. L'origine de ce Camino et l'importance de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle sont des raisons importantes pour embarquer sur la route à Compostelle.

De plus, le Chemin a un fort élément spirituel. C'est un long chemin vers Compostelle. Nous avons le temps de réfléchir et de développer notre propre spiritualité. Nombreux considèrent que le Camino de Santiago est le meilleur moyen de se connaître et de développer un côté spirituel.

Raisons Touristiques

Aux riches origines il faut ajouter son immense valeur touristique. Peu importe l’itinéraire que vous choisirez : vous pourrez parcourir tous les points les plus fascinants de la géographie péninsulaire.

Le Camino de Santiago est le moyen idéal pour connaître d'innombrables lieux : grandes villes, villages charmantes, espaces naturels, coins avec des légendes presque oubliées et bien plus encore.

Outre les points d’intérêt culturel, nous ne devons pas oublier les atouts culturels immatériels, tels que la gastronomie. En bref, le Camino de Santiago est une façon de faire du tourisme original, car c'est un voyage de tourisme et une éxperience unique.

Quelle que soit votre raison préférée, parlez avec nous si vous voulez organiser votre voyage.
Ça m'intéresse


Commencer votre route : questionnes practiques

VOUS devrez être en forme pour faire le Camino, bien que cela dépende de nombreux facteurs, tels que l'itinéraire que vous choisissez, votre âge et votre condition physique, entre autres. Le Chemin de Compostelle est un itinéraire de pèlerinage qui nécessite à la fois un entraînement physique et mental.

Le Camino de Santiago est un itinéraire qui peut être très long et fastidieux. Il existe de très longs itinéraires, qui traversent des recoins d'orographie complexe, pour lesquels il faut être préparé. Si vous allez faire le Camino de Santiago, nous vous recommandons fortement de vous préparer longtemps à l’avance. De plus, vous devez tenir compte que vous devez vous préparer en fonction de vos propres conditions physiques et qu'il s'agit d'un type d'exercice avec des besoins très spécifiques. Même si vous êtes un coureur expert ou un nageur, par exemple, il est fort possible que votre corps ne soit pas habitué aux longues marches et aux orographies complexes. Préparez des séances d’entraînement dans les mois précédant le début du Camino et votre expérience sera la meilleure possible. Étant donné que l'entraînement (de tout type) dépend de nombreux facteurs personnels, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel afin que votre expérience soit la meilleure possible.

Faire le Chemin de Compostelle dépend également de votre énergie mentale. Afin de ne pas négliger l'effort physique impliqué, il est important de planifier les étapes de manière réaliste et conformément à vos limites. Il est également important de réserver du temps pour vous détendre et vider votre esprit. Le Camino de Santiago doit non seulement être un effort physique, mais vous devez également prendre le temps d'apprécier l'environnement, de communiquer avec la nature, de découvrir la culture et d'apprécier la cuisine. Un bon équilibre entre le corps et l'esprit vous garantira une bonne expérience de votre voyage à Saint-Jacques-de-Compostelle.

ÊTRE RAPPELLÉ

Quand faire le Camino de Santiago ? La meilleure époque pour faire le Camino

Après voir quelles sont les routes pour arriver à Compostelle, c'est recommendable de considérer la saison. La météo influence beaucoup l'expérience pendant le Camino de Santiago. Étant un voyage à pied et en plein air, la météo peut grandement affecter votre expérience et la difficulté de chaque étape. Alors, quelle elle la meilleure saison pour faire le Chemin de Compostelle ? Il n'y a vraiment pas une saison meilleure que d'autres pour faire la route jacobéenne. L'important est de prendre en compte les facteurs qui influencent le choix de l'une ou l'autre saison. Si vous êtes bien préparé et vous savez ce que vous allez trouver, vous pourrez profiter de votre Camino de Santiago aussi bien en été qu'en hiver.

Le Camino de Santiago de Compostela a pratiquement les mêmes saisons que tout autre voyage touristique en Espagne :

Oui, merci !


Comment faire la route à Compostelle ?

Bien que la majorité des pèlerins parcourent la route jacobéenne à pied, il existe de nombreuses autres façons de faire le Camino de Santiago : à pied, à vélo ou même à cheval. Le concept est le même, bien que certains itinéraires puissent varier légèrement.

Faire le Camino de Santiago
à pied

Faire le Camino de Santiago
à vélo

Faire le Camino de Santiago
à cheval

Le Camino de Santiago en groupe

Never Walk Alone

Le Camino de Santiago peut être apprécié en solitaire ou en compagnie, selon le type de voyaage que vous préférez. Faire le pèlerinage à Saint-Jacques-de-Compostelle en solitaire est une expérience plus spirituelle, dans laquelle vous profiterez d'un peu de temps pour vous-même. Aussi, même si vous y allez seul, vous trouverez beaucoup de pèlerins le long du chemin et vous avez l'option de rejoindre un groupe lors du voyage. Pour trouver des groupes pour faire le Chemin de Compostelle ou pour organiser le Chemin en groupe, n'hésitez pas à nous contacter.

Faire le Camino en groupe est une expérience formidable, mais elle nécessite une certaine organisation. La meilleure chose à faire dans ces cas-là est de compter sur une agence, chargée de réserver les meilleures dates et de gérer tous les services dont le groupe aura besoin. Lorsque vous faites le Camino de Santiago en groupe, vous devez prendre en compte une série de précautions supplémentaires. Compter, par exemple, avec le transfert de valises ou louer une voiture d'assistance peut être très utile pour que l'expérience soit parfaite pour tout le monde.

Si vous allez faire le Camino de Santiago soit seul et qu'en groupe, vous pouvez également être accompagnés d'un Guide Officiel du Camino de Santiago. Les guides sont des professionnels certifiés pour guider les pèlerins à travers les meilleurs itinéraires, en expliquant l'importance de chacun. Ainsi, non seulement vous gagnerez du temps en passant par les meilleures routes, mais vous apprendrez également tout ce qu'il y a à savoir.

En groupe, il est également utile de louer une voiture d'assistance. Ces véhicules permettent aux pèlerins d'atteindre leur destination, même en cas d'accident. Si un membre du groupe se tord la cheville ou s’il ne se sent pas bien, la voiture d'assistance l’emmènera à l’hébergement de cette étape et le reste du groupe pourra suivre son chemin.

Faire le Camino en groupe est une expérience formidable, mais elle nécessite d'organisation. Une astuce dans ces cas-là est de faire appel aux services d'une agence, chargée de réserver les meilleures dates et de gérer tous les services dont le groupe aura besoin.

Si vous voulez organiser le Chemin de Compostelle avec une agence ou si vous êtes intéressé en recevoir un devis du Chemin de Compostelle, veuillez laisser vos données pour être contacté sans engagement et gratuitement.

Le Camino de Santiago
avec des enfants

Quel est l'âge recommandé pour que les enfants fassent le Camino ?
Bien que cela dépende de nombreux facteurs personnels, les enfants peuvent faire le Camino à partir de 3 ans, selon les experts de « Camino de Santiago en Famille ».

Le Camino de Santiago
avec un chien

Le Camino
pour les célibataires

Quels vêtements et chaussures porter pour faire le Camino ?

Porter le kit approprié est essentiel pour faire le Camino de Santiago.

Vêtements pour le Camino de Santiago

  • Des baskets, des chaussures ou des sandales de randonnée
    Respirantes, imperméables, que vous avez déjà portées et que vous savez confortables. Choisissez le type le plus approprié en fonction de la saison. Si vous pensez que le temps peut changer, choisissez deux paires.
  • Tongs
    Pour les douches ou pour aller à la plage.
  • Deux chemises
    Techniques et respirantes. C'est le meilleur pour tout type de climat et vous pouvez les laver et les sécher rapidement.
  • Deux pantalons
    Choisissez un long et un court. S'ils sont transformables, ils seront plus practiques.
  • Trois changements de sous-vêtements
    Avec 3 changements, vous en aurez assez, car vous pourrez les laver dans les auberges où vous vous arrêterez.
  • Trois paires de chaussettes
    Les chaussettes sont aussi importantes (ou même plus)que la chaussure, car c'est le vêtement avec lequel le pied est en contact direct. Utilisez les sans coutures, sportifs et très respirants.
  • Imperméable
    Même si vous faites le Camino en été, vous ne pouvez jamais être sûr qu'il ne pleuvra pas. Portez un bon imperméable ou un ensemble de pantalon et une veste impérmeables.
  • Maillot de bain
    Presque toutes les routes passent par une plage ou une rivière. Prenez un maillot de bain pour faire une halte et piquez une tête.
  • Pull
    Emportez un pull au cas où il ferait froid, surtout la nuit.
  • Bonnet
    Si vous y allez en hiver, un bonnet thermique d’hiver. Si vous y allez en été, une casquette sera utile.

Chaussures pour le Camino de Santiago

Les chaussures les plus appropriées pour faire le Camino de Santiago à pied sont de bonnes chaussures de randonnée, tant mieux si elles sont hautes pour protéger les chevilles. Si vous allez en hiver, vous pouvez opter pour des chaussures de randonnée spéciales. Si vous avez déjà des chaussures de sport que vous trouvez confortables pour marcher, elles peuvent également vous servir, mais elles doivent être respirantes et imperméables.

Il est important que vous ayez déjà utilisé les chaussures que vous allez porter. Si vous étrennez les chaussures sur le Camino de Santiago, c'est assuré que vous aurez des ampoules.

Emporter deux paires différentes vous aidera à reposer les pieds, bien que vous devez porter le paire supplémentaire dans le sac à dos. Pensez que vous devriez également porter des tongs pour les douches ou pour aller à la plage ou à la rivière.

Si vous voulez faire le Camino en hiver ou en automne,
vous devrez ajouter les éléments suivants :

Oui, merci !

Que porter dans le sac à dos ?

Bien fournir le sac pour le Camino de Santiago est crucial car tout ce que vous avez à l'intérieur sera tout ce que vous utiliserez tous les jours. Normalement, les pèlerins portent des sacs à dos d'une capacité d'au moins 35 ou 40 litres. En plus des vêtements que nous vous avons déjà mentionées, vous devez inclure les choses suivantes :

  • Les documents
    - Le document d'identité : carte national d'identité ou passeport
    - La crédential ou carnet du pèlerin
    - La carte de santé ou une copie de votre assurance médicale privée
    - De l'argent, en carte et en espèces
  • L'hygiène
    - Savon : choisissez un pour l'utiliser pour faire la douche (corps et cheveux) et pour laver les vêtements.
    - Brosse et dentifrice
    - Papier toilette et mouchoirs
    - Serviette en fibre
  • Les utiles
    - Téléphone portable et chargeur
    - Couteau suisse
    - Sacs en plastique : pour les vêtements sales, pour les aliments ou pour les utiliser comme matériau imperméable
    - Pinces : pour suspendre les vêtements et les sécher
  • La sécurité
    - Trousse de secours : avec des pansements et des bandelettes antipuncture, des désinfectants et des analgésiques. Si vous avez besoin d'un autre médicament ou si vous êtes sujet à d'autres affections (par exemple, allergies ou problèmes d'estomac), ajoutez-le ici.
    - Protection solaire : en été ou en hiver, vous devez protéger votre peau, qui sera exposée longtemps.
    - Lampe de poche
  • La nourriture
    - Bouteille d'eau
    - Snacks : vous pouvez prendre des barres énergétiques, des biscuits ou des fruits secs. Les aliments que vous emportez doivent être petits, avec une bonne valeur nutritive et qui ne se gâtent pas rapidement.
  • Le repos
    - Sac de couchage : choisissez-en un selon la saison
    - Bouchons d'oreilles : si vous allez passer la nuit dans des auberges, emportez des bouchons d'oreille pour bien vous reposer.
Transport de sacs à dos
Profitez du Camino sans sac à dos

Où dormir sur le Camino de Santiago ?

Il existe plusieurs endroits où passer la nuit sur le Chemin de Saint Jacques.

Les auberges sur le Camino de Santiago

Les options les plus populaires sont généralement les auberges. C’est le type de logement plus abondant, ils sont situés à des points clés du parcours et c’est l’option la plus économique. C'est aussi le lieu idéal pour partager vos expériences avec d'autres pèlerins. Il existe différents types d’auberges, différenciées en fonction de l’entité qui les finance.

C’est le type d’auberge plus le plus fréquent sur le Camino de Santiago, vous en trouverez plusieurs à chaque étape. Étant l'option la moins chère (à partir de 5 euros par nuit), il est possible qu'elles soient bientôt remplies. N'attendez pas le dernier moment pour réserver votre place.

Les auberges paroissiaux font partie de l'Église. Ils constituent également une option très économique, car vous pouvez y passer la nuit en laissant un don.

Il s'agit d'un autre type d'auberge qui fonctionne comme une entreprise privée. Fondamentalement le concept est le même, car vous dormirez dans un groupe avec d’autres pèlerins. Dans certains cas, vous pouvez profiter de services supplémentaires, tels qu'un lave-linge ou piscine.

Les chambres d'hôtel

Si vous préférez faire le Camino plus confortablement, vous pouvez toujours choisir de réserver vos nuits dans un hôtel ou dans une pension. Les prix sont plus chers, mais vous aurez également de meilleurs lits, une chambre privée et une salle de bain privée. Ne vous laissez pas influencer par l'opinion des autres pèlerins : tout le monde n'est pas capable de dormir avec autant de monde et le repos est important. Si vous devez réserver une nuit dans un hôtel ou si vous préférez cette option pour tout le Camino, la décision est valable.

Les prix sont plus élevés que dans les auberges, mais ils ont le grand avantage d'offrir plus d'intimité et de meilleurs services. Vous pouvez profiter d'une chambre simple (ou double ou triple), avec une salle de bain mieux équipée.

Comme dans tout autre type de voyage, vous avez le choix entre différents services : wifi, climatisation ou chauffage, repas compris et bien plus encore.

Ce type d'hébergement n'est pas si facile à trouver au milieu du Camino. Peut-être vous devrez vous dévier un peu de l'itinéraire.

Les maisons rurales

Une maison rurale est une autre bonne option d'hébergement pour passer la nuit, surtout si vous allez en groupe.
Ces casas rurales sont des maisons typiques et charmantes. Elles se caractérisent généralement par de très bonnes conditions, sans oublier le côté rural qui leur donne une touche personnelle. Selon votre nombre et les conditions de la maison, elles peuvent être une option économique pour dormir sur le Camino.
Ce type d'hébergement est très typique et caractéristique de la Galice. Si vous choisissez de passer la nuit ici, vous pourrez vivre une expérience plus intime et confortable que dans les auberges.
Le grand avantage des maisons rurales est qu'elles sont beaucoup plus confortables que les auberges. En outre, vous gardez ce contact rural typique du Camino. Si vous voyagez en groupe, elles ont aussi l'avantage d'être assez économiques.

Le camping

Si vous n'êtes pas convaincu des options ci-dessus, vous pouvez toujours camper et de dormir à l'extérieur.
Le grand inconvénient de cette option est que les conditions météorologiques peuvent grandement affecter votre repos, qui sera sûrement pire. De plus, vous devrez toujours porter la tente sur le dos.
La grande avantage est que vous pouvez vous arrêter où vous voulez et quand vous voulez, car vous portez toujours votre maison avec vous. Vous avez de l'itimité et c'est gratuit !

Quoi que vous choisissez, parlez avec nous pour organiser votre voyage.
Ça m'intéresse


Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Vous pouvez obtenir plus d'informations ici.