313 km / 14 jours à pied

Le Camino Primitivo (ou Chemin Primitif)

La première route de pèlerinage à Saint-Jacques

Découvrez tous les détails de la plus ancienne route du Camino de Santiago. Découvrez toutes les étapes de cet itinéraire qui commence à Oviedo, traverse la Principauté des Asturies et rejoint le Chemin Français à Melide à 55 km de Saint-Jacques-de-Compostelle.

N'oubliez pas que pour faire le Camino, vous n'êtes pas obligé de le parcourir totalement : choisissez un point intermédiaire et complétez le nombre d'étapes ou de kilomètres que vous souhaitez. Si vous marchez au moins 100 km à pied, vous recevrez la Compostela à votre arrivée à la Cathédrale de Saint-Jacques.


Image : Muralla romana, Lugo.

Voulez-vous faire le Camino ?

Organisez votre voyage avec une agence spécialisée. Veuillez laisser vos données et nous vous enverrons des informations sans engagement.


Nous paratagerons vos données avec Pilgrim Travel S.L., qui vont traiter votre demande. Pour exercer vos droits, consultez la politique de confidentialité. Données collectées par Premium Leads S.L.

Le Camino Primitivo (ou Chemin Primitif)

313 km / 14 jours à pied / 6 jours à vélo

 

Le Camino Primitivo commence à Oviedo, un endroit propice à la gastronomie et où vous pourrez commencer à déguster les bons plats du nord de l’Espagne. Au cours de cette visite, vous profiterez de magnifiques paysages traversant les montagnes des Asturies et la Galice pendant 14 jours.

Ce chemin est le premier, l'original. C'est la voie où les pèlerinages à Saint-Jacques-de-Compostelle ont commencé au IXe siècle, après la découverte du tombeau de l'Apôtre Jacques. Il a été initié par le roi de l'autrefois Royaume de Galicie, Alphonse II. Après avoir appris la nouvelle de la découverte du tombeau, il est parti des Asturies (qui faisaient alors partie du royaume de Galice), empruntant le chemin qui traverse l'intérieur jusqu'à Lugo et puis après jusqu'à Compostelle.

Un aspect intéressant de cette route (en plus de sa valeur historique) est sa difficulté. Il s'agit d'une route plus difficile que les autres, donné qu'elle comprend de pentes marqués, comme celles de port de Palo en Asturies. Il faut savoir que le Camino peut devenir plus dur si le temps n'est pas favorable, car les pluies peuvent produire des bourbiers compliqués.

Cependant, le contact avec la nature sera total dans plusieurs de ses étapes et vous permettra d’apprécier des terres d’une extrême beauté.

camino francés

Camino Primitivo : tout ce que vous devez savoir

Le Chemin Primitif a ce nom car il suit la route traversée par Alphonse II le Chaste, considéré comme le premier pèlerin de la route des jacobées. C'est l'une des routes les plus difficiles car, bien que sa distance en kilomètres semble petite, ses étapes sont beaucoup plus difficiles que celles des autres routes. Vous trouverez des pentes abruptes qui rendent difficile la marche, mais vous traverserez également des paysages d'une beauté naturelle énorme et des lieux d'un grand patrimoine et d'une grande importance historique. En fait, le Chemin Primitif se caractérise par son patrimoine archéologique et monumental, mais également par sa cuisine délicieuse et variée.

Le Camino Primitivo a une longueur de 313 km. Il est divisé en 11 étapes au cours desquelles vous parcourrerez la Principauté des Asturies, à partir d’Oviedo, pour entrer en Galicie par la province de Lugo et continuer jusqu'à Melide, à seulement 55 km de Santiago où vous pouvez rejoindre la route du Chemin Français, et atteindre Compostelle par cette route.

Fonsagrada

Image : Tanja Freibott

Oviedo

Image : Horrapics

Melide

Image : Lameiro

Grandas de Salime

Image : J. Antonio Gil

Étapes du Chemin Primitif

Le Camino Primitivo a une longueur de 321 km. Il est composé par 11 étapes (plus 3 étapes du Chemin Français), qui vont d'Oviedo à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Étape 1
Oviedo – San Juan de Villapañada (27 km)

Vous imiterez les premiers pas du monarque du Royaume de Galicie, Alphonse II le Chaste, et des pèlerins arrivés le long du Camino del Norte, pour commencer dans le vieil Oviedo et continuer en passant par Grado, en direction de San Juan de Villapañada. Dans la partie asturienne de cet itinéraire, il faut déguster la fabada ou les tripes à l'asturien, les bollos preñados, le cidre, les frixuelos, etc. Vous avez commencé un itinéraire qui vous mènera à la découverte de merveilles naturelles et historiques, mais aussi gastronomiques.

Étape 2
San Juan de Villapañada – Salas (18,2 Km)

Dans cette étape, vous passerez entre deux fleuves, le Nalón et le Narcea. Vous commencerez la journée à San Julián de Villapañada en vous rendant à El Fresno, où vous pourrez visiter le sanctuaire Virgen del Fresno, datant du XVIe siècle, qui est l’un des plus visités des Asturies, malgré la difficulté d’accès. De son emplacement, vous pouvez voir le mont Naranco. Ensuite, vous descendrez à La Doriga, sur la rive droite de Narcea. Si vous avez encore du temps, essayez le potaxe de berces, un pot-au-feu traditionnel de la cuisine asturienne.

Étape 3
Salas – Tineo (19,8 km)

Vous êtes arrivé à Salas, la « Port d'Occident ». Vous continuerez vers la ville de La Espina, où l'on pense qu'il y avait plusieurs hôpitaux de pèlerins et où se trouve le célèbre carrefour de l'Alto de la Espina. Là, vous pourrez vous diriger vers Tineo, en traversant de petits noyaux habités qui ont vu passer des milliers de pèlerins pendant des siècles.

Étape 4
Tineo – Pola de Allande (26,4 km)

À ce stade, vous monterez et descendrez plusieurs fois, à travers forêts et vallées baignées de rivières. Sur cette route, vous arriverez à Pola de Allande (ou La Puela), l’un des endroits où l’on parle encore le eonaviego (ou le galicien-asturien), une variété de langues romanes qui s’étend, comme son nom l’indique, entre les fleuves Eo et Navia. Dans cette paroisse, il est également important le palais de Cienfuegos de Peñalba (du XIVe siècle), déclaré d'intérêt culturel. Et pour manger, vous pouvez déguster le pitu caleya : un poulet autochtone et élevé au naturel, cuit à la cidre, au tomate, etc.

Étape 5
Pola de Allande – La Mesa (21,6 km)

C’est l’une des plus belles étapes du Chemin Primitif. Vous monterez au sommet de Puerto del Palo, à plus de 1 000 mètres d’altitude, d'où vous aurez une panoramique spectaculaire sur la vallée de Nisón et les montagnes voisines de Lugo. Cette montée, avec des pentes allant jusqu'à 5%, sera le prix à payer pour apprécier toute la beauté des régions frontalières du haut. Et puisque vous avez dépensé beaucoup d’énergie, vous pouvez déguster le fromage Oscos ou les mantecadas.

Étape 6
La Mesa – Grandas de Salime (15,2 km)

Après l'ascension de l'étape précédente, vous devrez vous consacrer à descendre dans le réservoir de Salime, créé avec les eaux retenues de la rivière Navia. La construction de ce réservoir a complètement changé l'orographie, inondant plusieurs zones habitées. Après avoir traversé le réservoir, vous monterez en direction de Grandas, la dernière étape en Asturies.

Étape 7
Grandas de Salime – A Fonsagrada (25,2 km)

Vous entrerez en Galice à travers le sommet de l'Acebo, le point de départ choisi par les pèlerins du Chemin Primitif. En plus de changer la communauté, les marques qui nous guident vont également changer : dans les Asturies, les coquilles Saint-Jacques signalent le parcours avec la partie étroite; en Galice, par contre, la partie ouverte des coquilles Saint-Jacques marquera le Camino. Vous pouvez vous reposer à Fonsagrada, où se trouve le plus vaste hôtel de ville de Galice. Si vous avez le temps, retrouvez vos forces avec le butelo, une saucisse fumée typique de la montagne de Lugo, composée de viande de porc, de paprika et d'autres condiments, d'une taille considérable et d'un goût inoubliable.

Étape 8
A Fonsagrada – O Cádavo (24,3 km)

La journée d’aujourd’hui sera également difficile, mais avec de belles routes et des vues magnifiques. La descente de l'Hôpital de Montouto (son nom vient de l'Hôpital de Peregrinos construit par Pierre I le Cruel au milieu du XIVe siècle) sera un défis pour votre dos. Vous continuerez vers O Cádavo entre des bois et des sentiers calmes et magnifiques. N'oubliez pas d'essayer le cocido de la montagne de Lugo, le fromage requesón au miel et, les châtaignes.

Etapa 9
O Cádavo – Lugo (29,5 km)

Vous êtes à environ 30 km de la ville romaine de Lugo et ici vous traverserez plusieurs villages, tels que Castroverde : une municipalité dotée d'une belle forteresse du XIVe siècle et d'une magnifique église du XV, l'église de Santa María de Vilabade, également connue sous le nom de cathédrale de Castroverde. Si vous arrivez à Lugo avec suffisamment de l'énergie, visitez la muraille romaine, la cathédrale de Santa María ou le couvent de San Francisco, autre élément essentiel. Dégustez les pinchos et les tapas : Lugo est l'unes des villes offrant la meilleure atmosphère gastronomique et viticole en Galice. En fait, cette ville a une devise bien connue : « Et pour manger... Lugo ! ».

Étape 10
Lugo – San Romao da Retorta (19,6 km)

Cette étape a seulement 20 km, donc vous pouvez la prendre tranquillement. Vous pouvez finir à San Román ou continuer jusqu'à Ponte Ferreira( à Palas de Rei). Sur cette route, vous trpuverez de l'asphalte et de routes en terre. Vous verrez des vestiges de constructions romanes et médiévales uniques, telles que le sanctuaire de Santa Eulalia de Bóveda. Il s’agit d’un sanctuaire de la fin de la période romaine, déjà référencé au VIIIe siècle, dédié à la déesse Cybele, qui s’est reconvertie par la suite pour adorer Santa Eulalia. C'est un monument unique dans la péninsule qui mérite d'être visité. Après avoir pénétré dans les chemins de terre et les forêts de châtaigniers, vous verrez plusieurs pazos et autres exemples d'architecture romaine avant d'arriver à A Retorta.

Étape 11
San Romao – Melide (28,3 km)

Dans cette étape vous rencontrerez les pèlerins qui arrivent depuis Chemin Français et vous continuerez avec eux jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle. Ces villages et ces routes ont été parcourues pendant des siècles par de nombreux pèlerins. En fait, sur cette route, l’Ordre de Malte a créé plusieurs hôpitaux dédiés aux pèlerins et cela se reflète également dans la toponymie. Par exempl, l'Hospital de Seixas, un village situé dans la Serra do Careón. En arrivant à Melide, déjà dans la province de La Corogne, il faut déguster la pieuvre et, en dessert, le fameux « melindres », un bonbon également parfait pour le petit-déjeuner.

Étape 12
Melide – Arzúa (14 km)

En arrivant à Arzúa, vous rejoindrez aussi les pèlerins qui arrivent depuis le Camino del Norte (ou Chemin du Nord). Mais avant ça, vous devez parcourir environ 14 km à travers des routes rurales bien préservées et d’autres moins bien préservées. Ce sera une étape exigeante en raison de son profil irrégulier et cassé, mais le pays du fromage galicien avec appellation d’origine (Arzúa-Ulloa) vous attend à la fin.

Étape 13
Arzúa – Pedrouzo (19,3 km)

Vous êtes à seulement 40 km de Saint-Jacques-de-Compostelle et cela se sent dans l'air. Maintenant les trois chemins (le Français, le Nord et le Primitif) se sont unis dans un seul chemin. Vous marcherez accompagnés d'autres pèlerins. Vous pouvez choisir entre trois options : passer la nuit à Pedrouzo; continuer jusqu'à Santa Irene, où se trouvent une auberge publique et privée et un bel ermitage de San Pedro; ou continuer jusqu'à Monte do Gozo, aux portes de Santiago, pour entrer très tôt à Saint-Jacques-de-Compostelle le lendemain. Si vous n'avez pas encore dégusté le poisson et les fruits de mer, rois de la cuisine galicienne, vous pouvez attendre d'arriver à Santiago ou les essayer tout au long du Camino.

Etapa 14
Pedrouzo – Santiago de Compostela (19,4 Km)

Vous êtes à seulement 40 km de Saint-Jacques-de-Compostelle et cela se sent dans l'air. Maintenant les trois chemins (le Français, le Nord et le Primitif) se sont unis dans un seul chemin. Vous marcherez accompagnés d'autres pèlerins. Vous pouvez choisir entre trois options : passer la nuit à Pedrouzo; continuer jusqu'à Santa Irene, où se trouvent une auberge publique et privée et un bel ermitage de San Pedro; ou continuer jusqu'à Monte do Gozo, aux portes de Santiago, pour entrer très tôt à Saint-Jacques-de-Compostelle le lendemain. Si vous n'avez pas encore dégusté le poisson et les fruits de mer, rois de la cuisine galicienne, vous pouvez attendre d'arriver à Santiago ou les essayer tout au long du Camino.


Comment se préparer pour faire le Chemin Primitif

Comme vous l'avez vu, c'est un chemin un peu plus dur, mais même si vos jambes et votre dos sont fatigués, cela en vaudra la peine, car vous emprunterez des routes magiques d'une grande beauté et d'une grande histoire, parcourues pendant des siècles par de nombreux autres voyageurs.

L'important est d'être bien équipé, préparé à la pluie et à la boue, et avec précaution, car vous rencontrerez de nombreux montées et descentes, des pentes abruptes et des descentes pouvant gêner le passage. Il est donc pratique de planifier l'itinéraire quotidien en fonction de vos compétences de pèlerin. Évitez à tout prix de marcher dans la nuit. Si vous avez une mobilité réduite ou si vous voyagez en vélo, n'oubliez pas les difficultés supplémentaires que vous pouvez rencontrer sur des pentes mouillées ou boueuses. De plus, si vous voyagez en hiver, vous pouvez retrouver des conditions météorologiques défavorables : la neige, par exemple.

Cependant, comme dans toute étape, il est opportun de suivre le Chemin Primitif à votre propre rythme, en fonction de vos sentiments au début de la journée, de vos capacités et de votre expérience. Et si vous êtes un pèlerin expert dans l'art de bien manger, vous avez choisi le meilleur itinéraire !

Les chaussures

Il est conseillé de faire une promenade quelques semaines pour vérifier votre état physique et surtout vous habituer aux chaussures que vous porterez sur les étapes. Les gênes les plus habituels sur le Camino sont des douleurs dans les pieds, mais aussi des douleurs dans le dos causées par le port du sac à dos pendant beaucoup d'heures

La préparation

Si vous n'êtes pas habitué à faire de l'exercice habituellement, il est recommandé de faire des exercices d'étirement et d'échauffement avant de commencer le Camino et pendant l'expérience. Prêtez attention aux muscles des parties antérieure et postérieure de la cuisse (quadriceps et ischio-jambiers).

Curiosités du Chemin Primitif

« Quien va a Santiago y no al Salvador, visita al siervo y deja al Señor » ("Qui va a Saint-Jacques-de-Compostelle et pas à San Salvador, il rend visite au serviteur et pas au Seigneur"). Ce diction est bien connu en Asturies et il fait réference à la cathédrale de San Salvador, à Oviedo, une partie essentielle du Camino de Santiago. Selon la légende, le premier pèlerin Alphonse II (roi du royaume d'Asturies entre 791-842) a suivi le Camino de Santiago depuis Oviedo pour voir les vestiges de l'Apôtre Santiago. Le titre du pèlerin le plus illustre est partagé avec l'Évêque de Le-Puy-en-Velay (Aquitaine, France), appelé Gotescalco, qui fut le premier pèlerin à arriver jacobin, avec tout un entourage qui comprenait d'autres membres du clergé, des troubadours, des pages, des soldats et des nobles, venus d'au-delà de la chaîne des Pyrénées.

Fonsagrada est un point stratégique du Camino Primitivo, car elle est le point de départ de nombreux pèlerins qui partent de Galice pour rejoindre Compostelle. Elle est aussi une oasis pour les pèlerins en provenance des Asturies, après avoir surmonté les durs endroits de montagne entre les deux communautés. Cette ville est la capitale de la municipalité la plus grande en Galice. Son nom vient d'une fontaine située au centre du noyau, la fons sacrata ou fontaine sacrée. La légende raconte qu’une fois la fontaine n’a pas envoyé d’eau, mais du lait pour subvenir aux besoins d’une veuve et de ses trois enfants, les seuls à avoir aidé un groupe de pèlerins. Une autre légende affirme qu'il y a plusieurs siècles, la fontaine n'existait pas et que les habitants devaient descendre dans l'eau de montagne jusqu'à ce qu'une famille accueille une femme meurtrie, fatiguée et affamée, un pèlerin ou un saint, et qu'elle accomplisse le miracle de l'apparition d'une source attendue depuis longtemps.

Si vous décidez de passer la dernière nuit sur le Monte do Gozo et de voir les tours de la cathédrale d'en haut, vous serez peut-être curieux de savoir que le nom de cette montagne correspond au nom « Monxoi ». Selon la légende, ce nom fait référence à l’expression des pèlerins arrivés du Chemin Français qui s’écrièrent de voir Compostelle et dissaint « Mon joie ! ».


Où faire tamponner le carnet du pèlerin sur le Camino Primitivo

Si vous démarrez le Camino Primitivo à Oviedo, vous pourrez obtenir votre accréditation de pèlerin dans la cathédrale, dans les offices de tourisme de la ville ou dans les auberges pour pèlerins. En outre, vous pouvez également obtenir la Salvadorona, un justificatif attestant que vous avez également parcouru le Camino del Salvador ou San Salvador : c’est-à-dire le trajet reliant Léon à Oviedo.

Vous pouvez tamponner carnet de pèlerin dans les associations jacobéennes, dans les principales églises du Chemin Primitif ainsi que dans certains auberges le long du parcours.

Voulez-vous faire le Camino ?

Si vous voulez vivre l'expérience du Camino de Santiago, nous pouvons vous aider à planifier votre voyage. Envoyez-nous vos doutes et nous vous contacterons sans engagement.

Nous paratagerons vos données avec Pilgrim Travel S.L., qui vont traiter votre demande. Pour exercer vos droits, consultez la politique de confidentialité. Données collectées par Premium Leads S.L.

Découvrez les autres chemins

Le Camino Francés est le plus populaire, mais il y a des autres alternatives.

» Camino Francés 764 km / 33 jours
» Camino Portugués 620 km / 25 jours
» Camino Norte 824 km / 32 jours
» Camino Primitivo 313 km / 11 jours
» Camino Inglés 119 km / 6 jours
» Vía de la Plata 960 km / 27 jours
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour améliorer nos services. Si vous continuez à naviguer, vous acceptez leur utilisation. Vous pouvez obtenir plus d'informations ici.